Écrivez un nouveau message dans le livre d'or

 
 
 
 
 
 
 
Les champs marqués avec un * sont obligatoires.
Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Pour des raisons de sécurité, nous sauvegardons votre adresse IP 3.80.223.123.
Il se pourrait que votre message n’apparaisse dans le livre d'or qu’après que nous l’ayons vérifié.
Nous nous réservons le droit de modifier, de supprimer, ou de ne pas publier les messages.
198 messages.
Michel-Yves Kochmann Michel-Yves Kochmann a écrit le 8 octobre 2005 à 17 h 35 min:
08-10 17:35 Michel-Yves Kochmann Salut à toi ô preux bluesman! Content de voir un beau site sur toi et tes guitares... N'oublie pas que tu es un mythe pour les jeunes bluesmen ici. @ bientôt. MYK (http://www.myk.fr)
Frédérique Frédérique a écrit le 4 octobre 2005 à 22 h 35 min:
Petite autre rétrospective : Salut les maillons (forts) Hier soir nous avons été un certain nombre (1500, 2000 ?) à passer 3 heures en compagnie de Bill Deraime, Mauro Serri et Cie (avec en première partie Chris Lancry (tout seul sur cette grande scène). Beaucoup de reggae bien sur (c'est son choix) mais aussi des moments magiques de pur blues deraimien (J m' sentais mal, Un dernier blues, avant d'partir, Y en avait marre, etc) C'est simple, Bill est le plus grand auteur et chanteur de blues francais (je dis bien blues, pas...) Et deux grands moments pour Mauro : Un solo d'intro tout seul : la salle était aux anges. Puis juste après c'est un boogie d'enfer (Laisse le bon temps ??) où il a enflammé la salle en faisant le tour de l'Olympia et en saluant quelques amis au passage tout en nous gratifiant d'un solo flamboyant : La salle était debout ! Je ne vais pas être beaucoup devant mon clavier pendant la semaine à venir mais j'espère pouvoir vous en faire un compte-rendu detaillé dès que possible ! Si quelqu'un veut m'écrire (pour Bleu Blanc Blues) une kronik du cd ou du dvd live au New Morning, n'hésitez pas !!! Bon w-e --- Mike Lecuyer
Frédérique Frédérique a écrit le 4 octobre 2005 à 22 h 08 min:
Retrouvez la compte-rendu de la 2ème SOIREE CHAINE DU BLUES, écrit par Fred Delforge, samedi, 04 juin 2005 à l'adresse suivante : http://www.zicazic.com/zicazine/index.php?option=content&task=view&id=3406
philippe philippe a écrit le 29 septembre 2005 à 21 h 41 min:
Salut Mauro, et tout le monde Nouvelle guitare que tu avais au blue bayou, ou instrument à l'essai ?
Sister Blues Sister Blues a écrit le 9 août 2005 à 16 h 11 min:
La galerie photos a repris son rythme de croisière, certes calme, car le gars bleu est en famille dans le sud jusque fin août mais la saison s'est clôturée à Albières avec Bill Deraime par un concert sous chapiteau de cirque, en pleine cambrousse pyrénéennes, sous un ciel mitigé et un public enthousiaste et charmé par la sortie de scène de Mauro. Allez jeter un coup d'oeil dans la galerie !
Philippe Philippe a écrit le 22 juin 2005 à 22 h 34 min:
Je ne voudrais pas en remettre une couche avec les photos, mais puisqu'on en parlait, housse caleçon consultables celles qui ont disparu du site pour cause d'encombrement photographique ?
BaYoNNaX BaYoNNaX a écrit le 20 juin 2005 à 22 h 15 min:
OK! OK! OK! Cessez le feu, je me rend. On va faire comme on a dit, je vais aller mettre des commentaires dans la galerie de photos. Mettons ça sur le compte de mon inexpérience informatique (je n'avais effectivement pas remarqué cette possibilité d'intervention (ben oui, à mon âge...)) et l'appel aux nouvelles photos m'a mis les boules (c'est sûrement la ménaupause). En ce qui concerne Mauro, je dois lui rendre cette justice qu'il m'a appris à jouer électrique et que je ne lui en serait pas éternellement reconnaissant puisque j'ai payé mes cours, mais redevable, certes, d'un certain bout de compétence à la guitare. Pour l'Olympia, désolé, je suis parti largement avant la fin. Le New Morning, ça, oui c'était éclatant. Par contre, je regrette que personne ne parle de la première partie. Chris LANCRY. Le courage d'arriver seul avec une folk devant le public de l'Olympia. Ce que fait ce type est PUISSANT. Voilà QQchose qui m'éclate, Sister. Et... J'espère que je ne suis pas hors sujet. Bon, allez, on parle d'autre chose...
chris chris a écrit le 18 juin 2005 à 15 h 03 min:
Sur la table de certains restaurants,on peut y trouver un "livre d'or". En général, ce livre d'or recueille, c'est la règle, des félicitations, des congratulations, des circonvolutions, Bref, pour les déçus, ceux qui ont trouvé l'adition trop salée et la tarte tatin pas assez sucrée, ceux là n'écrivent rien, la rancoeur est un sentiment qui ne se partage pas, elle se nourrit de sa propre bile. Je connais bien notre ami (mon ami) Mauro, je bénéficie de sa générosité, et grâce à sa patience et à sa bienveillance, je peux progresser dans mon jeu de batterie, et ça, rien ne l'y oblige et il est comme ça avec tous ceux qui lui demandent des conseils. Alors chers frères et soeurs de musique, apprécions nous tels que nous sommes, nous avons forcément quelque chose en nous de ...Tenessee, et de grâce, rendons au livre d'or ce qui appartient à Mauro, un grand Merci.
Sister Blues Sister Blues a écrit le 18 juin 2005 à 13 h 56 min:
J'étais tranquille j'étais peinarde Mon Canon à la main, accoudée au comptoir Le mec Phelut m'a demandée, pourquoi qu't'es pas là avec ta SG? Mince Mauro, elle est où ma SG? Et puis le gars pourquoi qu'tu l'as pas crédité? Tu vois bien, il sait cliquer sur Livre d'Or Mais pas sur Commentaires pour mettre son nom Quand c'est lui qui t'a pris en photo Mon pauvre Yves, quelle mouche t'a piquée?!, je fais ce que je veux et pour ta gouverne je n'ai pas de SG, juste une strato que je manipule de façon rudimentaire ce qui explique que je ne viens jamais avec. Par ailleurs, l'amitié que j'ai pour Mauro est telle que je n'attends rien en retour de lui. Quand je veux être créditée, je mets mon nom sur les photos directement c'est tout. En tout cas ton attaque est soudaine et étonnante, moi qui la semaine dernière disais du bien des textes que tu as pu écrire. La retraite te rendrait elle aigri? En tout cas, nous pourrons continuer en privé cette conversation si tu le souhaites afin de rendre au Livre d'Or sa réelle finalité. Bien cordialement. Sister Blues PS : Si tu trouves le cd et le dvd de Bill boff... dis-moi, qu'est ce qui te faire encore t'éclater?"
Benoit Benoit a écrit le 17 juin 2005 à 12 h 14 min:
En effet, tu peux alerter ton staff de juristes, ou bien... aller dans la section photo, repérer chaque photo dont tu es l'auteur, cliquer sur l’icône des commentaires, et inscrire ""JE SUIS L'AUTEUR DE CETTE PHOTO ET MAURO ME DOIS LA RECONNAISSANCE ETERNELLE"" (ou toute autre mention de ton choix). Ainsi, quand un visiteur du site visualisera ta photo, il verra ta mention. Maintenant, si tu as des comptes personnels à régler avec Mauro, merci de le faire en privé. J'imagine que tu as son numéro... On peut trouver qu'un concert est moyen et le dire ici même, pas de souci de ce côté-là. Dans ce cas précis, la véhémence de tes propos dépasse à mon sens le simple compte-rendu du concert de l'Olympia. Au plaisir de te croiser à une prochaine jam avec ton appareil photo, ta strato, ta SG, ou ce que tu veux… Benoit. Webmaster de ce site…
BaYoNNaX BaYoNNaX a écrit le 16 juin 2005 à 5 h 47 min:
En ce qui me concerne, très chère Sister Blues (qu'on ne voit toujours, d'ailleurs, qu' avec un appareil photo et jamais sa strato ou sa SG), je ne donnerai plus jamais de ma vie une photo à Mauro. Il y a en effet sur le site, des images que j'ai réalisées en 1978/79 et que je lui ai DONNéES, par pure amitié, à une époque où il était un petit guitariste dans la misère comme tant d'autres, entretenu par sa femme du moment. Elle ne sont même pas créditées. La seule fois où je lui en ai parlé, il m'a ri au nez comme au dernier des importuns. Alors, OK! C'est le Maestro, mais il y a des limites à l'égocentrisme. Même à celui DU Maestro. Cela dit, des Maitres, il y en a d'autres à Paris... Bon, alors, je fais quoi? J'alerte mon staff de Juristes, ou bien...
BaYoNNaX BaYoNNaX a écrit le 16 juin 2005 à 5 h 31 min:
Boff!!!
Philippe Philippe a écrit le 7 juin 2005 à 9 h 43 min:
Bonjour Après le CD live au new morning, voilà le DVD dans les bacs. Au fait, Mauro a fait des vagues à l'Olympia, mais je l'ai pas vu surfer sur sa toute nouvelle planche nomad ! Philippe
Christophe Christophe a écrit le 3 juin 2005 à 1 h 49 min:
Un grand merci à toi, Mauro, et les autres, il ne faut pas que je les oublie, pour cette très bonne soirée à l'Olympia qui m'a un peu sorti du quotidien délicat de ces derniers mois... Un peu de gaïté et de joie m'ont fait le plus grand bien. Je finis mes obligations familialles et je reviens très vite, sortant enfin de ce très long silence. Promis. Bises à toi et à tes chères damoiselles.
Sister Blues Sister Blues a écrit le 31 mai 2005 à 19 h 20 min:
Des louanges de Nicole (l'admiratrice de Blues en VO !) ciao Mauro Bravissimo, j'ai beaucoup apprecié le concert du 26 mai , notre coeur a vibré. Bill, toi et le clavier quel trio, j'ai regretté dêtre perchée là-haut au balcon mais j'avais une superbe vue, j espère vous revoir à une jam au Cockney peut-être un jeudi soir, merci pour cette soirée inoubliable see you later Aligators !! Nicole de Soisy (95)
Sister Blues Sister Blues a écrit le 30 mai 2005 à 17 h 05 min:
Hélas oui, peut-être aurez-vous droit à quelques clichés avec mention expresse "diffusion à titre non commercial" car l'Olympia est propriétaire de ses murs et de tout ce qui peut être fait à l'intérieur. Donc les photos que j'ai prises ne sont diffusables qu'à l'extrême obligation de n'être jamais réutilisées à titre commercial comme pour par exemple une pochette de CD ou de DVD... mais pour l'instant, notre Benoît travaille à transférer les archives photos sur un autre espace car il n'y a plus assez de place ici.
Philippe Philippe a écrit le 30 mai 2005 à 13 h 22 min:
Bon, m'a fallu tout le week-end pour atterrir de ce concert, et là d'un coup une question me tarabuste, y avait des caméras au new morning, à l'Olympia j'en ai pas vu !? Faudrait il donc se rendre à cette dure évidence que le chorus de Mauro au milieu du public ne laissera comme empreinte que les notes accrochées aux murs de l'olympia et le souvenir ancré dans nos mémoire ? Il faut se résigner à cette réalité là ?
Sister Blues Sister Blues a écrit le 30 mai 2005 à 9 h 56 min:
Compte-rendu Olympia par Philippe (26/05/2005) ---------------------------------- Salut, Si vous n'aimez pas les basses qui viennent vous prendre là, juste au creux des tripes, la batterie qui joue de la corde à sauter sur les battements de votre coeur, bref si vous êtes irrémédiablement blanc de peau, et si en plus le son d'une strato trempée dans le rock et le blues vous laisse de marbre, si vous êtes comme ça zappez ce message. Hier soir c'était un chouette anniversaire, pensez donc 25 ans, l'Olympia fêtait les 25 ans de carrière de Bill Deraime . Le Bill avec ses airs de prédicateur, et sa longue silhouette de roseau qui traverse le temps sans se rompre, il vous envahit la scène et la mémoire, et quand le public a repris avec lui ""J'me sentais mal"", ""Y en avait marre"" et surtout, surtout, ""Babylone tu déconnes"", là je peux vous dire que de l'émotion y en avait de quoi remplir des Olympia pour quelques bonnes années encore. Et puis il y a eu ""Laisse le bon temps rouler"", et là tout a basculé dans une autre dimension Mauro Serri, le guitariste, une espèce de magicien venu tout droit de Sardaigne, merci la vie pour ce hasard, Mauro est descendu dans la salle et a fait le tour des allées en envoyant un solo de gratte, mais un de ces solos qui vous colle les larmes aux yeux rien que d'y repenser. Oh putain, y avait Florentine qui lui ouvrait le chemin dans le public, et lui qui nous ouvrait le coeur à grand coup de riffs et de notes bleues, pas bleu azurra genre ciel sans nuages, non bleu foncé qui va vous chercher par la main jusqu'au plus profond de l'âme et vous fait passer quelque chose de très chaud dans les veines, qui fait un bien immense. Là d'un coup il s'est passé quelque chose, la température est montée de quelques degrés, mais vraiment, c'est pas une image. Le mélange que faisaient la musique et les paroles qui roulaient dans la gorge de Bill, ce mélange a mis une ambiance très particulière dans la salle, un peu comme on ressent sous certaines latitudes chaudes, un étrange mélange de bonheur, de drame, de sueur, de miel, de malheur et de tendresse. Et ils nous ont emmenés dans leur cavalcade les zèbres mystiques David Hadjadj aux claviers et ses doigts magiques, Eric Ti i-Taming et sa basse, Stéphane Pijeat et sa batterie, ils nous ont emmené vers de grands moments de bonheur aux couleurs du blues et de la jamaïque. Et puis à un moment j'ai senti un peu d'air frais sur le visage, la ventilation était en marche, ça roulait tranquille, on était bien ... Philippe
Sister Blues Sister Blues a écrit le 30 mai 2005 à 9 h 50 min:
La réaction Olympiade de Phil Bonin, blueman incontournable bivalent (si j'ose dire) acoustique et électrique (excuse-moi Phil, mais il faut que je te situe pour les novices - www.philbonin.com pour les curieux) ------------------ Salut Mauro, Encore merci pour ton invit' et bravo pour ta prestation. Ton premier solo en a laissé plus d'un (dont moi, non, non, je ne citerai personne d'autre... ) sur le cul. Je n'ai pas pu rester jusqu'au bout (because le carrosse de la babysitteuse se transforme en citrouille à minuit pile !) mais j'ai quand même assisté à ta descente dans la salle et écouté un bout du morceau suivant ! (Tiens, ce serait-y pas un reggae ?) Phil Bonin
Sister Blues Sister Blues a écrit le 30 mai 2005 à 9 h 42 min:
Impossible de résister à l’envie de partager avec vous ce bref et efficace ressenti du concert de Bill Deraime à l’Olympia (26 mai 2005) ----- Salut les maillons (forts) Hier soir nous avons été un certain nombre (1500, 2000 ?) a passer 3 heures en compagnie de Bill Deraime, Mauro Serri et Cie (avec en première partie Chris Lancry (tout seul sur cette grande scène). Beaucoup de reggae bien sur (c'est son choix) mais aussi des moments magiques de pur blues deraimien (J m' sentais mal, Un dernier blues avant d'partir, Y en avait marre, etc). C'est simple, Bill est le plus grand auteur et chanteur de blues français (je dis bien blues, pas...) Et deux grands moments pour Mauro : Un solo d'intro tout seul : la salle était aux anges. Puis juste après c'est un boogie d'enfer (Laisse le bon temps ??) où il a enflammé la salle en faisant le tour de l'Olympia et en saluant quelques amis au passage tout en nous gratifiant d'un solo flamboyant : La salle était debout ! Je ne vais pas être beaucoup devant mon clavier pendant la semaine a venir mais j'espère pouvoir vous en faire un compte-rendu détaillé dès que possible ! Si quelqu'un veut m'écrire (pour Bleu Blanc Blues) une kronik du cd ou du dvd live au New Morning, n'hésitez pas !!! Bon w-e --- Mike Lecuyer
 

Les commentaires sont fermés.